Portraits

LUX : TOUT POUR LA MOTO 

 

Sur le parking du Moulin de Païou à Lux, en bordure de route, Didier et Carole exposent à la vente, tous accessoires de motards : casques, blousons, gants, casquettes …

 

Ces deux passionnés de moto, installent leurs richesses tous les dimanches, lorsque le temps le permet, de 10h à 17h.

 

Cet axe de route, très passager, permet, outre la vente, de provoquer de belles rencontres entre pros … et néophytes … le stand coloré et la personnalité de Didier (dit le Branchés) !! attirant l’attention.

 

IL EST A RAPPELER que Didier CAULLODIN, bien connu des chalonnais, a tenu une boutique de tee-shirt et divers vêtements à l’effigie de groupes de rock et autres chanteurs en vogue, rue de Lyon de 1983 à 1999, sous l’enseigne « Chez Branchés » … d’où son p’tit surnom ... qui lui colle au blouson !!

 

IL EST A NOTER que Didier, motard aguerri, a perdu son fils le 6 novembre 2010, Mike, à l’âge de 18 ans, percuté sur son scooter, par la voiture d’un conducteur qui conduisait sous stupéfiant, sur la route de Givry.

 

Ce drame insoutenable, a aidé Didier à survivre en créant l’association « MIKE DANS NOTRE COEUR », accompagné par le soutien indéfectible de sa compagne, Carole, réunissant de nombreux adhérents et à devenir intervenant départemental de sécurité routière, dans les collèges et lycées, pour aider à prévenir des dangers de la route chez les jeunes.

 

Si vous passez sur la route au niveau de LUX un dimanche matin … arrêtez-vous sur le parking du Moulin de Païou … le meilleur accueil et les conseils avisés de ce couple de motards, vous seront réservés.

 

Merci pour le café !!

 

Article et photos :

Christiane Chapé

 

INFOS PRATIQUES :

* Chez BRANCHES : vente de casques, blousons, gants … accessoires divers de motards : 06 08 68 98 64

* Association « Mike dans notre cœur » 16, rue Robert-Fèvre 71100 Lux.

Tél : 06.08.68.98.64.

Email : Branches71@hotmail.fr

Internet : www.mikedansnotrecoeur.com

IMG_6915.JPG
IMG_6914.JPG
IMG_6917.JPG
IMG_6923.JPG

« LE LANDEAU CHEZ VAL » : UNE FLEURISTE A LA MAIN VERTE ET AU CŒUR D’OR …

 

Aux confins de la commune de LUX, en pleine nature, proche d’une balade bucolique et d’une rivière à pêcheurs, se trouve un atelier fleuri : « LE LANDEAU CHEZ VAL » .

 

« VAL » c’est Valérie GUILHE, une personne attachante qui fonctionne avec passion dans le partage.

 

Son sujet de prédilection : les plantes et la joie de faire plaisir, à ses clients, nombreux aujourd’hui.

 

PETIT RETOUR EN ARRIERE : Valérie … dite « VAL », je l’ai rencontrée un mois de mai il y a quelques années, sur les quais de Saône à CHALON-sur-SAONE, précédée par un landau … non pas avec un bébé à l’intérieur … mais rempli de compositions florales.

Les siennes.

Sa joie de vivre, son sourire, l’originalité de la démarche ont attiré mon attention.

Et j’ai fait connaissance avec elle et sa belle démarche : proposer ses compositions florales aux passants.

 

Aujourd’hui, VALERIE, après quelques embûches de parcours (mais la fille est déterminée), a installé son atelier dans un ancien garage réaménagé à merveille, jouxtant sa maison à LUX, dans une ancienne ferme forteresse, réhabilitée en habitations, offrant à l’œil de l’amateur en architecture, deux belles tours (des pigeonniers sans doute).

En tous cas, les pigeons aujourd’hui, ne s’y sont pas trompés : il y ont installé leur demeure (esprit de famille oblige !!) ...

 

SES PROJETS :

 

* la fête des fleurs rares au château de LA FERTE

* les marchés de VARENNES-le-GRAND

* la sortie du LANDEAU

* des compositions pour la fête des MAMYS portant le bel intituté de « COLLECTION MOTS D’AMOUR » (en mars prochain).

 

L’intérieur de l’atelier de VALERIE est un enchantement : chaque trimestre, elle change de thématique  : en ce moment, nous naviguons dans la jungle, prochainement nous entrerons dans un patio andalou 

 

IL EST A NOTER … que Valérie se "ravitaille" auprès de fournisseurs fleuriste locaux et qu’elle a ouvert non stop pendant le confinement.

 

UNE FLEURISTE, UN ATELIER, UN DETOUR à ne pas manquer !

 

Pour offrir ou vous faire plaisir, compositions personnalisées de plantes grasses, de roses éternelles, de fleurs séchées et de fleurs en tissus, à partir de 8 €.

 

INFOS PRATIQUES :

 

* COMMANDES au 06 25 79 04 40

* adresse atelier : 27 rue Joseph Bonin à LUX

* vous pouvez apporter vos pots ou objets à garnir

 

Article et photos : Christiane Chapé

Le 20/02/2021

IMG_6770.JPG
IMG_6772.JPG
IMG_6773.JPG
IMG_6780.JPG
IMG_6785.JPG

PORTRAIT  croisé : Marie et Jean DEVAUX … « un DUO A QUATRE MAINS » : «  UN  COEUR » battant à l’unisson ...

 

C’est dans la magnifique bâtisse au doux intitulé : «DU TEMPS POUR SOI » située sur la commune de Fontaines, à quelques enjambées de CHALON-sur-SAONE, que Marie et Jean DEVAUX m’ont accueillie dans leur univers calme, chaleureux et douillet.

 

Jean DEVAUX :

 

Interpellée par la sortie de son livre « PARFUM SIAMOIS », narrant une année de volontariat en Thaïlande au contact du peuple KAREN, j’ai eu envie de mieux connaître cet homme et d’approfondir son parcours personnel et spirituel.

 

Diplômé de l’ISC de PARIS, à la base riche d’un enseignement technique et familial dans l’industrie du bois, ancien volontaire des Missions Étrangères de Paris et ancien étudiant de la propédeutique (*) de Nancy pour le diocèse de Besançon, Jean exerce aujourd’hui une profession en résidence pour personnes âgées à Chalon-sur-Saône, en qualité de responsable relation avec les familles (auparavant responsable de la communication à la Maison des Seniors à Chalon-sur-Saône), accompagnant en parallèle, son épouse dans ses gîtes « Du temps pour soi ».

 

Son carnet de route tenu sur une année en qualité de volontaire en Thaïlande, permet de se plonger au sein du peuple KAREN, très éloigné du monde « moderne » tel que nous le connaissons, habitant les montagnes difficilement accessibles de la Birmanie et de la Thaïlande, conservant à ce jour son intégrité et un esprit de « CHASSEUR/CUEILLEUR ».

Continuant, toutefois, à travailler dans les rizières, pratiquant la pêche et grâce, l’enseignement et … l’instruction et les langues.

 

Le peuple KAREN, un peuple riche de traditions, de simplicité, de pauvreté et d’une grande entraide sociale (voir liens en annexe).

 

Ce récit met en avant, entre autres, le rôle des femmes tisseuses et couturières, proposant leurs talents au sein d’une coopérative fabriquant les vêtements traditionnels et … vendant leurs « produits de mode » à Paris …

 

Marie de WAUTIER :

 

Après un parcours professionnel passionnant, épanouissant … devenant au fil du temps envahissant puis chronophage, Marie décide de « se retrouver » en créant un endroit d’accueil et de partage, un lieu de détente et de spiritualité.

 

Parcourant la BOURGOGNE, son lieu de « prédilection », elle a posé ses valises et son projet au coeur des vignes, à FONTAINES.

 

Située dans le quartier SAINT NICOLAS, cette belle demeure vigneronne a connu une histoire particulière. Dans les années 1930, elle est achetée par Emile  Chandesais, qui exploite l’ensemble du domaine et fait connaître sur une terre de BOURGOGNE des vins de la côte Chalonnaise, du Beaujolais, des Côtes du Rhône …

Le village de FONTAINES est riche en architecture et patrimoine : il compte sept fontaines et lavoirs, une jolie église ainsi qu’une tour surplombant le village et la demeure.

Aux alentours : des châteaux prestigieux, des églises et des abbayes : Rully, Germolles, Couches, la Rochepot, Brancion, Cormatin … Touches, Chagny, Tournus, Chapaize … et Cluny, Citeaux ou Taisé.

FONTAINES est aussi à proximité immédiate de Beaune et des ROUTES DES VINS et CLIMAS de BOURGOGNE.

 

Cette demeure, au doux intitulé « DU TEMPS POUR SOI », propose des gîtes de haute qualité (4 épis aux Gîtes de France), gérés par Marie de   WAUTIER, accompagnée par son époux, Jean DEVAUX.

Il est à noter que Marie et Jean proposent sur leur domaine, une sélectiiàn de vins et crémants dan leur cave.

 

Merci pour l’accueil, le thé et le gâteau fait maison … et le chat noir et chafouin me guettant au coin de la fenêtre … 

 

Article et photos : Christiane Chapé

Le 30/01/2021

 

INFOS PRATIQUES :

 

Jean Devaux

06 75 75 62 22

jean_devaux1986@yahoo.fr

 

Marie de Wautier ; gîtes « DU TEMPS POUR SOI » : 11 route de Givry - 71150 FONTAINES

marie@dutempspoursoi.eu

https://dutempspoursoifontaines.jimdofree.com

 

« PARFUM SAMOIS » aux Editions : www.editions.maia.com

Prix : 19 € TTC

En vente

 

Quelques liens :

 

* https://missionsetrangeres.com/

 

* https://volontairemep.com/

 

* l'association Terres Karens (la couture et le tissage dans le village de Mae We et autres) : https://volontairemep.com/

 

* le site père Alain Bourdery, dit pado Alain, missionnaire dans la zone du Mae We (son facebook est très riche) : http://missionkaren-padoalain.org/

 

* le facebook de la propédeutique où Jean a vécu 9 mois après la Thaïlande : https://fr-fr.facebook.com/PropedeutiquedeLorraine/

 

* le site de Marie et ses gîtes : https://dutempspoursoifontaines.jimdofree.com/

 

* PARFUM SIAMOIS  : tirage : 300 exemplaires du livre  … est à commander par les moyens habituels en librairies et autres.

 

(*) : propédeutique : se dit de connaissances qui préparent à une étude plus approfondie

IMG_6360.JPG
IMG_6343.JPG
IMG_6345.JPG
IMG_6783.JPG
IMG_6919.JPG
IMG_6341.JPG
IMG_6364.JPG
IMG_6362.JPG

PORTRAIT : Louis-Alain DALERY … artiste multi-carte … bien connu aussi sous le pseudo familial sur son site Facebook : Del Aria de l’Orcène … d’origine Toscane …

 

Une trop belle histoire !!

 

Louis-Alain DALERY, auteur éditeur,
historien conférencier, guide touristique,
artiste peintre, photographe et super cycliste face aux grands cols de notre belle France … est un homme accompli … et heureux.

 

Qui transmets sa joie de vivre et son esprit positif et disert, lors d’interview variées … et avec moi, ce jour.

 

Merci à lui.

 

Au sein de sa commune de Givry, il organise régulièrement, depuis de nombreuses années, des visites du patrimoine, en harmonie avec la Halle Ronde, se soldant souvent par une dégustation de produits régionaux (en temps normal … hors période Covid !!), des expositions de ses peintures … à la Halle Ronde, certes … mais aussi avec ses écrits, notamment au salon du livre de Cluny, dans diverses communes de notre département, à Verdun-sur-le-Doubs … et à celui, nationalement connu, de Cuisery.

 

Dans les années 60, Louis-Alain découvre la peinture en qualité de membre de la Guilde des Peintres de CHALON.

 

Un début tellement prometteur !!

 

Depuis, la peinture est entrée dans sa vie et ses paysages, plus vrais que nature, font rêver et voyager, notamment au sein de forêts magiques.

 

Outre ses activités artistiques, Louis-Alain est un grand sportif accompli … qui le rend libre : il a grimpé les 20 plus grands cols des Alpes, en particulier le Galibier, au moins 30 fois, l’Iseran, la Bonette, Vars … et bien sûr, le géant de Provence, le légendaire Mont Ventoux, où, au cours de la descente, il a sauté dans le ravin sans trop de mal !!!

 

« Même si aujourd'hui, mes excusions sont limitées à la Côte Chalonnaise et le Mont Avril, à mes heures de gloire en qualité d'alpiniste » … me déclare t’il, « je me propulsais volontiers au sommet du Mont Blanc et des Aiguilles de Chamonix, la famille comptant de nombreux guides de haute montagne ».

 

Photographe amateur … voir pro (car il est modeste) … Alain Dalery, expose une de ses plus belles photos … sur son site FACEBOOK !

 

« Le soir m'a toujours interrogé, car après c'est un autre jour ! » dixit l’artiste !!!

 

Article et recueil de l’artiste : Christiane Chapé pour le p’tit journal : lactuachalon.com

Photos partagées … en harmonie ...

Le 06/12/2020

18765717_1567486989929540_18555844040849
18765948_1567486986596207_60740391973087
18835728_1568585639819675_77227976807044
93853512_3218865931458296_25571283945127
127469419_3864065186938364_3250210279950

LES TEMPS SONT DURS CETTE ANNEE POUR LES ARTISTES, CREATEURS … ARTISANS et "PETITS COMMERCANTS" ...

C’est pourquoi, sur mon p’tit journal, j’ai choisi de mettre -où remettre- en avant, ceux qui nous font voir la vie en couleur.

AUJOURD’HUI : Christophe REYNAUD, libraire de la boutique aux livres rares et anciens : « AU GRE DU VAN » rue du Blé à Chalon-sur-Saône.

UN REVE D’ENFANT …

 

A l’âge de 15 ans, je m’étais mis en tête de prendre ma « retraite » à 45 ans … et surtout d’ouvrir une librairie pour vendre des bandes dessinées d’occasion.

 

Quelques années plus tard, le projet toujours coincé au fond de mon esprit, je tente l’aventure.

 

Du confort matériel, je m’envolais vers l’incertain et ce doux rêve prenait forme.

J’abandonnais la certitude d’un salaire mensuel pour découvrir le bonheur de vivre de ma passion.

 

Des moments difficiles ? Certes, mais quand on a l’énergie, la persévérance, la ténacité eet la voracité d’aller au-devant des gens, tout devient possible.

 

L’enfer, c’est soi-même, ce ne sont pas les autres ; se refuser à ses rêves et tout est dépeuplé !

 

Depuis l’installation du magasin en centre ville, j’ai rencontré des commerçants sympathiques, volontaires, imaginatifs, créatifs et courageux, avec qui nous avons partagé de merveilleux moments.

Nous avons aussi remis en place notre modeste brocante mensuelle, qui a lieu le premier et le troisième samedi de chaque mois : et ça, grâce à l’aide de la municipalité.

 

Le quartier est historique et superbe. Les rues piétonnes permettent de flâner tranquillement et découvrir une multitude de commerces variés.

 

Chalon-sur-Saône est riche en histoire et les habitants aiment découvrir le patrimoine historique de leur ville.

 

2020 est une année cruciale, vitale et décisive pour nous, petits commerçants et artisans -sans oublier nos artistes- : année inédite pour nous tous et si anxiogène. Nous sommes obligés de batailler sans vergogne, tenter le tout pour tout afin de survivre, tout en respectant les règles sanitaires.

 

L’appui et le soutien de notre Maire sont essentiels pour trouver des solutions et espérer ne pas voir des fermetures de magasins durant, voir au-delà, cette période.

 

Le magasin, comme tous les commerces dits « non essentiels » … est fermé.

 

Mais …

 

« Voyagez dans le temps à la découverte de la mémoire de l’Homme.

Entrez dans le temple aux arômes sacrés : Histoires de Cuir et de Vélin.

Rêvez d’un monde de papier : livres, gravures et photographies de nos Aïeux.

Un simple souvenir, comme un cadeau du temps à vous offrir !

Laissez-vous tenter par un cadeau hors du commun et surprenez ceux que vous aimez ».

 

« JE PREFERE VIVRE AVEC DES SOUVENIRS QUE DE VIVRE AVEC DES REGRETS ».

 

Témoignage Christophe REYNAUD transmis par Christiane Chapé pour le p’tit journal : lactuachalon.com (PORTRAITS)

Photos : Christiane Chapé

 

Infos pratiques :

* Au Gré du Van : ouverture du mardi au samedi de 10h à 19h -contacter Christophe qui se fera un plaisir de vous conseiller pour le bonheur des petits et des grands-.

* 6 rue du Blé à Chalon-sur-Saône

* 03 85 48 09 58

* retrouvez aussi votre librairie sur Ebay

https://www.ebay.fr/str/librairieaugreduvanchalon

12080232_10206269623718403_7635781276123
au-gre-du-van-xl.jpg
IMG_2984.JPG
IMG_2985.JPG
IMG_2987 (1).JPG
IMG_2989 (1).JPG
IMG_2990 (1).JPG

LES TEMPS SONT DURS CETTE ANNEE POUR LES ARTISTES, CREATEURS … ARTISANS et "PETITS COMMERCANTS" ...

C’est pourquoi, sur mon « p’tit journal », j’ai choisi de METTRE où REMETTRE en avant, ceux qui nous font voir la vie en couleur …

AUJOURD’HUI : Lydie PHILIPPON, chapelière/couturière :.

J’ai rencontré Lydie Philippon, chapelière-couturière, qui a créé son auto-entreprise sous l’intitulé « Chapeaux Elé-gants ».

J’ai rencontré Lydie Philippon, chapelière-couturière, qui a créé récemment son auto-entreprise sous l’intitulé « Chapeaux Elé-gants ».

Lydie, une jeune femme de 32ans, joyeuse, positive et très accueillante, m’a ouvert les portes de son atelier de création de chapeaux et turbans et m’a expliqué son travail et l’esprit dans lequel elle le pratique.

A priori, son activité peut paraître ordinaire, quoiqu’elle soit la seule l’exerçant à Chalon …

Sauf … que cette jeune femme, outre sa très grande expérience de chapelière-couturière, confectionne des turbans qu’elle appelle « Turbans thérapeutique » pour les femmes atteintes d’un cancer ou d’alopécie

Les turbans sont une solution alternative à la perte de cheveux pour rester féminine et coquette pendant la chimiothérapie. Allier confort, simplicité et élégance, chez soi ou à l’extérieur, pour la journée ou pour la nuit.

Et dans le cadre de l’opération nationale « Octobre Rose », il m’a semblé judicieux et utile, de mettre en avant son travail et son ouverture d’esprit vers les autres.

Car Lydie ressent que c’est un besoin et une demande de plus en plus forts, créant l’alternative à la perruque.

Commençons par le début : Lydie a obtenu un B.E.P. et un Bac Pro Couture, a travaillé dans la lingerie à Lyon et pendant 5 ans au sein d’ une fabrique de chapeaux située à Chalon, qui a fermé ses portes en novembre 2015.

 

Forte de son expérience et dynamique, Lydie Philippon, choisi de ne pas baisser les bras et décide de créer son entreprise.

 

Portant le bel intitulé de : « Chapeaux Elé-gants ».

 

Pour se faire elle s’inscrit au stage B.G.E. (boutique gestion entreprise) pendant quatre mois et dans la foulée, par le biais de la Chambre des Métiers, à un stage à la préparation et à l’installation d’entreprise.

 

Son attestation de formation en poche et son immatriculation SIRET délivrée, elle décide de créer son entreprise en septembre 2016, en tant que chapelière-couturière.

 

Chapelière, voir parfois dite modiste, mais aussi couturière, car elle pratique des retouches/confection sur les vêtements et ameublement, à la demande.

 

Lydie a installé son atelier dans sa maison aux portes de Chalon.

 

Elle possède pour confectionner ses œuvres : une machine à coudre industrielle, deux surgeteuses (une familiale et une industrielle), des moules à chapeaux en aluminium et bien sûr la presse pour mouler les chapeaux de feutre et/ou paille

 

Sa petite entreprise, récente, a déjà belle allure à ce jour.

 

L’hiver, pour confectionner ses chapeaux, Lydie utilise divers tissus : de la laine bouillie, de la polaire, du doudou et de la fausse fourrure

 

L’été plutôt du sisal, buntal, crin pour la cérémonie, et paille de blé, visca, panama pour les chapeaux de paille.

 

Le tout pour Hommes, Femmes et enfants

 

Il est à noter que la finition de ses chapeaux se fait à la main.

 

A cela s’ajoute, pour ses propres créations, des plumes, des boutons, des rubans, des fleurs en tissus, du crin … qu’elle achète à Chalon, en France -Lyon, Paris- ou dans la communauté européenne ( en Italie ), car elle tient à la « fabrication française » qui lui offre des tissus naturels, permettant de ne pas développer d’allergie, avec des teintures non toxiques.

 

Lydie créée à la demande, selon le goût de ses clientes et pratique le « sur mesure ».

 

Le prix de ses créations varie de 15€ à 75€ environ, selon le matériau utilisé et le temps passé à la fabrication.

 

Lydie Philippon présente son travail lors d’expositions, de marchés artisanaux et Noel, de manifestations diverses, lors d’octobre rose principalement aux côtes de l’Association Toujours Femme dont elle fait partie depuis plus de 3 ans .

 

La devise de cette jeune femme : « Mon savoir-faire à votre service pour reconstruire votre image » …

 

Tout un programme d’écoute, de générosité, de compassion … mais aussi de savoir-faire artistique pour sublimer la vie …

 

Un bel avenir lui est promis … et chapeau l’artiste ...

 

 

 

Article et photos : christiane chapé

 

 

 

 

Infos pratiques :

 

* Lydie Philippon – 9B rue de Cruzille – 71880 Châtenoy le Royal

* 06 84 12 53 73 du lundi au samedi de 9h à 18h

* lyide.philippon28@gmail.com

* vente en ligne : http://chapeauele-gants.com/

* www.facebook.com/chapeauxelegants

121158188_1684186881750109_7627085182374
122036401_1691182471050550_7274438920843
IMG_4254_JPG.webp

FLASH sur Emmanuelle Liéby-Menand : profession CONTEUSE …

 

Emmanuelle est une enfant de Mercurey, c'est à prendre en compte dans son itinéraire à la fois professionnel et individuel.

 

Car toute petite déjà, avant qu'elle ne fréquente le lycée Mathias, elle a entendu des histoires.

 

Celles qui se racontaient en famille, entre amis, lors des veillées, des rencontres dans ce pays marqué par la vigne, par une tradition orale.

 

"J'ai été élevée aux récits de vie et bercée par les histoires, alors j'étais sûre de mal tourner"!

 

Pourtant, on ne vient pas au conte par hasard, ni de façon calculée, on ne décide pas un beau jour que : "Tiens, pourquoi pas, en ce moment, ça marche, c'est à la mode, alors j'y vais !"

 

Non, le chemin des contes est semé d'embûches, et parfois, c'est dur, on peine, on regrette aussi, et puis on a des doutes, et puis parfois ça ne marche pas. Alors il faut recommencer, encore et encore.

 

Mais quel pied !

 

Plus tard, Emmanuelle devient animatrice, responsable du service enfance à la maison de quartier des Près Saint Jean.

 

Durant une dizaine d'années de 1989 à 1999, elle accompagne puis anime des contes à la bibliothèque.

 

Elle tisse des liens, noue des amitiés, rencontre Martine Picard et Rémy Guillaumeau formateurs d'une unité D.E.F.A : contes et littérature jeunesse.

 

CHANGEMENT DE CAP : RACONTER POUR SE RECONSTRUIRE … "Et là, je me rends compte que j'ai envie de raconter. Mon heure était arrivée. J’ai ensuite enchaîné des formations au CLIO à Vendôme avec Pépito Matéo, puis Evelyne Cevin, Agnès Hollard et Nathalie Leboucher.

Parmi ces formateurs, Martine Deval tient une place de choix ainsi que Agnès Chaumié d’Enfance et Musique".

Bref, que du beau monde" me confie Emmanuelle, celle dont les couleurs de vêtements sont gaies et dont le visage lumineux évoque lui aussi la joie de vivre.

 

«Raconter ce n’est pas seulement se souvenir ... ni apprendre par cœur un texte, c’est reconstruire chaque fois son récit ».

« Raconter, ça ne s'apprend pas, on a des trucs, des ficelles, mais, c'est là, ou ça ne l'est pas, on sait ou on ne sait pas" poursuit Emmanuelle.

 

Depuis, elle raconte partout, où il y a des oreilles pour l'écouter : bibliothèques, maisons de retraite, haltes-garderies, crèches, centres sociaux, écoles, parcs, salles de spectacle (studio 70 entre autres), associations, châteaux, bords de Saône, les campings « chics » … et dans les hôpitaux, notamment à Dijon dans le service pédiatrie.

 

Depuis une quinzaine d'années, Emmanuelle participe aux ateliers du Service Patrimoine de la ville de Chalon.

 

Cela a débuté avec une balade contée familiale "de Cabilonum à la cité des Ducs, de l'antiquité au déclin des foires"…

 

Emmanuelle nous replonge dans l'oralité et la sonorité, celles liées à nos racines, qui portaient jadis la parole ... ou encore celles qui demeurent actives comme dans certains pays d' Afrique et permet aux femmes et aux hommes de se rassembler, bien au delà des clivages de générations.

 

Elle transmet donc la mémoire, celles de la ville, de ses eaux, du canal avec des histoires contées, racontées ...

 

Elle prolonge ses visites avec des ateliers d'écriture pour les enfants qui ont découvert que Chalon était alors traversé par une autre voie d'eau que la Saône, par un canal que bordait une activité économique, sociale mais aussi culturelle.

 

DES ÉVOCATIONS PARFOIS PLUS INTIMES, CELLES HÉRITÉES DE LA FAMILLE : il lui arrive d'évoquer des parts d'histoires familiales dans un cadre plus général. Comme l'évocation de faits de résistance, souvenirs contés et transmis par ses grands parents ou comme "Chers Parents" ... qui relate 1914 - 1919, à partir d'une correspondance de guerre, celle de son grand-père.

 

Elle colporte donc des histoires, qui nous rappellent que les contes sont universels, permettent aux petits et aux grands de se retrouver ici ou ailleurs comme dans certains pays d'Afrique ... Les histoires contées ont traversé bien des pays, bien des années et aujourd'hui si certains conteurs sont des professionnels, ils ne sont ni des troubadours, ni des ménestrels mais contribuent à donner aussi du rêve au delà du quotidien qui parfois est grisonnant !

 

UN ENGAGEMENT :

 

Le conte est un partage d’histoires et d’humanité.

 

Parallèlement à sa vie de conteuse, bien remplie, Emmanuelle est engagée depuis de nombreuses années auprès des africains de Ouagadougou au Burkina, avec son association ADANSE FASO … où elle participe -aussi- au Festival du Patrimoine Immatériel.

 

ACTUALITE :

 

Emmanuelle participe cet été aux SOIREES DU PARC où «le jardin vagabond » au jardin géo-botanique de Chalon (parc Nouelle), les 28 juillet et 18 août à 18h et 20h (gratuit et tout public).

 

Emmanuelle conteuse mais aussi Emmanuelle écrivaine : elle a son actif plusieurs livres sur ses séjours au BURKINA : « BONNE ARRIVEE », « Y’A PAS DE PROBLEME » (qui révèle l’ambiance et la chaleur de ce peuple accueillant et enthousiaste) aux Editions KALAN (1) … et un troisième en « fabrication » … qu’elle propose jusqu’au 25 juillet prochain à la Galerie du Châtelet à Chalon-sur-Saône … accompagnée de plusieurs associations proposant l’artisanat africain.

 

A LA SUITE (notamment) de vidéos qu’EMMANUELLE a confectionnées à son domicile, pendant la période du confinement, et qui ont enchanté petits et grands … et professionnels, elle a un agenda bien rempli pour cet été dans plusieurs lieux en Saône et Loire et en Côte d’Or : à suivre son agenda sur son site (2).

(1) LES EDITIONS KALAN : une maison d'édition, des livres … (paroles d’Emmanuelle) ...

« «  Je suis partie pour la 1ère fois au Burkina Faso en février 2013 avec l'association Faso Lili pour un stage de danse et de percussions. A mon retour, bouleversée par les personnes rencontrées, j'ai commencé l'écriture d'un roman. Mais l'ambiance et les odeurs de l'Afrique me manquant, c'est en octobre de la même année que j'ai décidé d'y retourner. Depuis, j'y ai refait quelques séjours, notamment en 2015 puisque j'ai mené pendant 2 mois le projet Silence, on joue aux Jardins dont un aperçu est disponible sur YouTube (lien dans le chapitre Formations et collectage).

Mais pourquoi créer une maison d'édition ? L'idée s'est imposée très vite.

En effet, après avoir publié un livre à compte d'auteur « CHERS PARENTS », tiré du spectacle du même nom, j'ai souhaité passer à la vitesse supérieure avec cette envie de continuer d'écrire bien sûr, mais aussi de proposer au grand public des auteurs inconnus qui auraient des récits de voyages à partager.

Ma source d'inspiration étant l'Afrique de l'Ouest, principalement le Burkina Faso, j'ai naturellement nommé ma maison d'éditions Kalan qui signifie lire en langue dioula, une des langues parlées de cette partie d'Afrique de l'Ouest » ».

Article et photos : Christiane Chapé

Le 23/07/2020

      

INFOS PRATIQUES :

 

(2) : pour suivre Emmannuelle, son agenda est consultable sur le site : http/emmanuellelieby-conteuse.fr                                                        

                                                                       IL EST A NOTER QU'EMMANUELLE VA FETER CETTE  ANNEE

                                                                                    SES 20 ANS DE CONTES A LA MAISON DE

                                                                                        QUARTIER DU PLATEAU A CHALON LE 

                                                                                                      14 OCTOBRE PROCHAIN 

IMG_2730.JPG
IMG_2729.JPG
IMG_2728 (2).JPG

 

Vie municipale : Gilles Platret : de Saint Désert à Chalon en passant par Tournus ...

 

Pour ses adversaires, Gilles Platret a remporté les dernières municipales avant tout grâce à une « communication dynamique ».

 

Incontestablement, l'ancien Journaliste du Journal de Saône et Loire, a concilié à la fois sa passion pour l'histoire et celle de l'engagement pour la ville.

 

DES OPPOSITIONS NOMBREUSES :

 

Bénéficiant à la fois d'une multiplicité de challengers, d'un contexte plutôt favorable aux maires sortants et ayant été très présent sur le terrain, le maire sortant est arrivé à balayer ce qui pouvait être comme des handicaps.

 

Le dossier sensible de l'aménagement de la Place Général de Gaulle n'a pas cristallisé ou a dilué le débat contrairement aux aménagements portés six ans plutôt par Christophe Sirugue.

Ce dernier, avait du faire face à l'augmentation des tarifs du chauffage urbain, à la mise en place d'un nouveau plan de circulation inhérent au lancement du Bus à Haut Niveau de Service (B.H.N.S) et à la suppression de l'auto-pont (Toboggan), véritable « verrue » urbaine.

 

Les opposants nombreux ont, bien sur, rappelé durant la récente campagne électorale, la suppression du menu de substitution, la promesse du maire à 100 %, les diminutions de subventions aux associations ou encore le refus de recevoir certains ministres …

Les flèches décochées n'ont pas atteint la cible.

Gilles Platret a même su « surjouer » des divisions de ses challengers, ses responsabilités au sein de L.R, ses déclarations et sorties médiatiques sont devenues des atouts ajoutées à la composition d'une liste regroupant quelques figures chalonnaises que d'autres ont sollicitées tardivement.

 

LES LEÇONS DE QUELQUES MAITRES :

 

Gilles Platret a retenu quelques leçons, il avait observé tout d'abord à Saint Désert, les attitudes d'un Michel Goubard et aussi celle d'un Bernard Tremeau, député gaulliste faisant à la fois autorité et parrain.

 

Dans ses fonctions de journaliste, Gilles Platret a observé la vie d'autres figures politiques et notamment de René Beaumont qui voulait, il y a une douzaine d'années déjà, pousser M. Platret à la conquête de Tournus pour les municipales de 2008.

 

A l'époque, celui qui a déclaré sa flamme au Général de Gaulle, il y a belle lurette, s'était imposé à Paris, devant la commission d'investiture de l'U.M.P, laissant derrière lui, ses trois challengers dont deux élus : Patrick Forêt et Gilles Manière ainsi que l'ancien directeur de communication du Grand Chalon.

 

En 2014, bien que non désigné par les instances nationales de l'U.M.P qui lui avait préféré Sébastien Martin, Gilles Platret s'était imposé grâce à une présence quasi quotidienne sur le terrain.

 

Une présence demeurant un lei-motif pour les six années d'un mandat qui n'est pas apparu comme un « long fleuve tranquille ».

 

L'ex jeune gaulliste, parfois impatient, est demeuré cependant impertinent, notamment en refusant de recevoir certains ministres ou encore de se rendre à une réunion des maires avec le Président de la République, en réussissant localement à sceller une alliance avec la C.G.T pour défendre les services hospitaliers et  à s'attirer la sympathie des gilles jaunes, qui, durant un temps, se sont réunis dans l'ex salle de restauration  du collège Jean Zay …

 

ET LES DOSSIERS SUR LE BUREAU DU MAIRE :

 

Avec une équipe renouvelée et rajeunie, le maire devra relancer quelques dossiers en attente, notamment celui de la Place de Gaulle, de l’île Saint Laurent, des quais Gambetta et Sainte Marie ou encore de l'extension d'espace associatif Jean Zay.

 

Certains dossiers sont bouclés, techniquement et administrativement ; demeurent néanmoins, les conséquences de l'actuelle crise sanitaire.

Une crise démontrant la montée en puissance de nouveaux thèmes jusqu'alors relégués plutôt au second plan d'une manière générale.

 

Gilles Platret pourra trouver dans son propre camp des alliés de poids comme Bruno Legourd, l'ancien directeur du Centre Hospitalier William Morey, mais aussi, il devra prendre en compte également la montée des thématiques écologistes avec leurs déclinaisons locales : le développement du vélo, de nouvelles approches participatives, la place des animaux en ville, l'accélération des circuits courts, concilier proximité et solidarité ... c'est aussi de nouveaux challenges pour celui entamant un deuxième mandat dans un contexte inédit …

 

Gilles Platret est âgé de 47 ans.

Il a été élu pour la première fois à Saint Désert, en juin 1995, reconduit en mars 2001, il est devenu premier adjoint, président du pays chalonnais.

Élu conseiller municipal de Chalon en mars 2008, il devient maire en mars 2014 ; depuis 2015, il est conseiller régional, vice-président du Grand Chalon en charge, notamment, du tourisme. Il est également président de la Fédération départementale de L.R, dont il a été l'un des porte-paroles à l'échelon national.  Co animateur du groupe laïcité au sein de l’Association des Maires de France. (A.M.F).

Écrivain, auteur de nombreux ouvrages historiques, il a été Président de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Chalon, durant 17 ans. 

 

 

 

Article et photos : Daniel Dériot

le 23/03/2020

 

 

Artisan rue des Granges Vadot : M. Huré à du boulot … Mais l'approvisionnement fait défaut

 

 

Le travail ne manque pas, nous avons même reçu une fraiseuse numérique il y a trois semaines juste avant le confinement.

 

Dans l'atelier, nous respectons les règles (les masques ils ont l'habitude d'en porter dans l'atelier) mais il nous manque des fournitures pour  achever nos travaux" confie Christian Huré.

 

IL EST LE SEUL EN BOURGOGNE-FRANCHE COMTE :

 

Chaque jour, parfois même le dimanche, l'atelier de Christian Huré, artisan maquettiste, rue Grange Vadot, est ouvert dès 6 heures du matin.

 

Non pas pour recevoir la clientèle, non pas pour préparer de futures maquettes, mais pour des travaux administratifs indispensables au bon fonctionnement de cette petite entreprise chalonnaise au rayonnement international …

 

Malgré le confinement, M. Huré n'a rien changé de ses habitudes, par contre, il y a moins de coups de fils, pas de visite.

 

Avec une employée, Christian Huré fait face au carnet de commandes, ce dernier étant plutôt bien rempli.

 

UNE PASSION … ARTISAN : « SUR UN COUP DE CŒUR » :

 

Dans le bureau qui jouxte l'atelier de 200 métres carrés, habituellement, Christian Huré, répond aux courriers, établi des devis, répond à des appels d'offres, au lever du jour. « C'est un choix » répond l'artisan.

 

Entre 6 et 8 heures, c'est le calme, pas de téléphone, pas de visiteurs non plus, en période normale.

   

Christian est installé depuis une quinzaine  d'année.

 

En 2004, il  a succédé à Roger Veysset.

Il a repris « cette affaire sur un coup de cœur, membre actif de la Formation Aéromodélisme Chalonnaise (F.A.C), une association qu'il a présidé  1980 à 2018.

 

Christian Huré, né à Paris, rencontre Roger presque par hasard.

C'est le président du club d'aéromodélisme après une visite de l'atelier de Roger Veysset qui est pris «d'un coup de cœur».

 

En trois jours, l'ancien représentant commercial, décide de se lancer dans une nouvelle aventure.

 

Il possède une expérience mais aussi beaucoup de volonté et de ténacité.

 

Durant quelques mois, il se forme auprès de Roger, ce dernier fabrique déjà de nombreuses maquettes pour des musées de la région … dont une très grosse commande pour le planétarium de Dijon, au début de l'année 2004, avec quelques 6 500 points lumineux pour un poids de 8,500 kg.

 

MAQUETTISTE : A LA CONVERGENCE DE BIEN DES METIERS :

 

«Maquettiste, c'est rassembler différents métiers, c'est aussi s'adapter à une clientèle très diverse, entre la commande pour un musée, pour une grande entreprise ou encore pour une collectivité », reconnaît Christian.

 

Ce dernier est tantôt dessinateur, ébéniste, menuisier, projeteur ou encore électricien …

 

Un panel de métiers donc, pour celui qui travaille aussi pour des architectes, des industriels …

 

«Les techniques ont évolué. Nous travaillons à la gravure laser pour la découpe.

 

« Nous faisons appel aux technologies mécaniques et informatiques, notamment avec une fraiseuse à commande numérique»  remarque Christian Huré, en se remémorant l'importance de la muséographie ; il a travaillé aussi bien pour le centre archéologique européen de Bibracte que pour la maison du charolais en confectionnant une quinzaine de vaches grandeur nature …

Il a conçu des maquettes tactiles destinées à un public déficient visuel comme la forteresse de Chinon, l'église Saint Pierre de Vienne ou encore la ville de Riquewhir en Alsace …

 

Il conçoit des maquettes de construction et rénovation d'immeubles pour des architectes et des collectivités.

 

Roger Veysset avait conçu des maquettes de Kodak, de l'entreprise Socla ou encore quelques unes pour la ville de Chalon.

 

Christian Huré conçoit des prototypes pour Aréva, pour Arcelor ou encore l’aérospatiale, pour la ville de Brest, la S.A.P.R.R ou encore pour la ville d'Autun …

 

Toujours avec doigté et créativité, une grande rigueur qu'il s'applique tout au long de la journée, en arrivant très tôt à l'atelier.

 

" Beaucoup de boulot mais aucun appro"

 

Article et photos de Christian Huré : Daniel Dériot

le 31/03/2020

CHALON : cérémonie en l’honneur d’Adèle Guibert et Emma Grillet ... auteures de l’ouvrage « MA SUPER MAMAN » ...

 

 

Dans le cadre du T.P.E. (travaux personnels encadrés), épreuve anticipée du BAC, Adèle et Emma, alors étudiantes au lycée agricole de Fontaine en 2018, ont créé un «objet d’amour », à l’attention des enfants, pour leur expliquer simplement ce qu’est le cancer du sein.

 

Pourquoi un tel sujet ?

 

Touchées de près, pour honorer leurs mamans (et toutes les femmes), les deux jeunes filles ont confectionné ce joli livre, intitulé « MA SUPER MAMAN » et ont créé parallèlement, l’association « HISTOIRE DE FEMMES ».

 

Ce vendredi soir, au salon d’honneur de l’Hôtel de Ville, Adèle et Emma, ont remis un chèque de 4 000 € (produit du début de la vente de cet ouvrage), réparti en parts égales à cinq associations engagées dans la lutte contre le cancer du sein : TOUJOURS FEMME, CORA SA0NE, ELLES AIDENT, ONCOSUP et DRAGON LADIES … en remerciement de leur soutien indéfectible depuis le début de l’aventure.

 

« MA SUPER MAMAN », un très bel ouvrage, touchant, bien conçu et accessible, a été tiré en 600 exemplaires, disponibles à la vente à l’OFFICE DU TOURISME et au magasin LECLERC NORD de Chalon-sur-Saône ; la ville en a acquis 20 exemplaires, sous forme de dotation, répartis dans les bibliothèques.

 

 

 

Article et photos : Christiane Chapé

Le 07/02/2020

 

Infos pratiques :

 

* prix de l’ouvrage : 17€

* Imprimerie CHIRAT

* dépôt légal : 2019

Municipales 2020 : Pascal DUFRAIGNE, candidat pour la 4éme fois … Un militant discret mais efficace


 

Une nouvelle fois,  pour la quatrième, le mouvement « Lutte Ouvrière », mouvement dont la porte parole nationale Nathalie Arthaud a remplacé Arlette Laguiller, lors des élections présidentielles, sera présent pour le premier tour des municipales à Chalon.


 

PASCAL DUFRAIGNE : CHEMINOT MILITANT :

 

Syndicaliste et militant politique, Pascal DUFRAIGNE, cheminot, âgé de 56 ans, après avoir travaillé à Kodak, conduit cette liste regroupant des habitants issus des Près Saint Jean, du Plateau et, des Aubépins notamment.


 

L.O sera aussi une nouvelle fois présent au Creusot et à Autun... 

« Nous souhaitons relayer les revendications des travailleurs et les soutenir » déclare M. Dufraigne, très engagé dans les manifestations contre la réforme des retraites.


 

DES LIENS TISSES DANS LES QUARTIERS ET MANIFESTATIONS :

 

Aucun communiqué, pas de réunions publiques, les militants de Lutte Ouvrière sont de temps à autre présents sur les marchés, à la sortie des entreprises et dans les manifestations.

C'est une occasion pour eux de tisser des liens tout comme ils n'hésitent pas à faire du porte à porte dans les quartiers populaires.

C'est aussi dans les barres d'immeubles, en discutant des problèmes du quotidien et nationaux, qu'ils arrivent à trouver des candidats.


 

PREMIERE LISTE DÉPOSÉE A LA SOUS PREFECTURE :

 

Dans notre ville, Pascal Dufraigne conduit pour la 4éme fois une liste, elle a été déposée à la Sous Préfecture et désormais validée.

Idem au Creusot et à Autun.

Les porte-paroles de Lutte Ouvrière n'excluent pas de présenter une liste à Montceau les Mines, au cœur du bassin minier.


 

Propos recueillis par Daniel Dériot

le 25/02/2020

Municipales : Nathalie LEBLANC, à la tête d'une liste sociale, écologiste et progressiste avec « Cultivons Chalon » ...

 

NATURELLEMENT A GAUCHE  ET OUVERTE …

 

Depuis quelques semaines déjà, celle qui est à la fois la porte- parole de l'opposition au conseil municipal et au conseil communautaire, a entrepris, avec ses colistiers, « la tournée » des quartiers chalonnais.

 

Nathalie LEBLANC a présenté ce samedi, les 42 colistiers de la liste « Cultivons Chalon ».

 

Pour cette présentation, dans une brasserie face à l'hôtel de ville, se trouvaient notamment Soumia Bani (N°13), Sébastien Lagoutte (Juriste N°2), Francine Chopard (N°3), Laurent Cagne (N°4) et Nisrine Zaîbi ( N°5).

 

 

L'ADDITION DES EXPERIENCES ET DES ENGAGEMENTS :

 

« Notre liste est résolument de gauche, avec des valeurs sociales, progressistes, écologiques » a déclaré l'élue régionale.

« Notre liste représente l'ensemble des quartiers, elle est le fruit des nombreuses rencontres et échanges issus des ateliers citoyens » mentionne Nathalie LEBLANC.

 

Effectivement, sur cette liste, figurent en bonne position, les élues régionales Francine Chopard, Nisrine Zaibi, mais également Patrick Leclère (dirigeant et responsable sportif), Sophie Catalino (Auto-entrepreneur, Près Saint Jean en N°7), en numéro 8, Michel Bonnet (possédant de multiples engagements associatifs), Martine Chavignon (N°9), l'une des porte-parole du collectif pour un urbanisme responsable, qui s'est opposée à la construction d'une halle commerciale, place Général de Gaulle ou encore en N° 4, Laurent Cagne, actuel proviseur et ancien maire du Tartre (1995-2008), commune située à côté de Frangy en Bresse.

 

DES EX-ELUS, DES RESPONSABLES ASSOCIATIFS …

 

Autres présences, celles de l'ancien président de l’office municipal des sports, Norbert Prudon, de Joélle Canciani (N°15, ex élue de St Rémy), des ex-adjointes de Christophe Sirugue : Anne Bonniaud (N°17), Martine Courbon (N°19), Martine Derain (N°33), Annick Berthier (N°39), Jean Philippe Pasdeloup (N°42).

Ce dernier a notamment présidé entre 2001 et 2008, l'association citoyenne « Démo gratte » ayant contribué alors, a « alimenter » la future liste de Christophe Sirugue, dans la perspective des municipales de mars 2008.

 

Article et photos : Daniel Dériot

le 22/02/2020

MERWAN DJANE ...

 

CHALON  : dans le cadre de la rubrique PORTRAIT, mettant en lumière des personnes pratiquant un métier rare où une passion dévorante, j’ai rencontré en interview, Merwan DJANE, un musicien né, un artiste accompli … dans le partage de son art.

 

Dans ce cadre, j’ai rencontré un homme à la fleur de l’âge, avec un parcours exceptionnel et impressionnant … d’où il en est sorti un partage humble, modeste, emprunt de l’amour de son prochain … avec l’envie de transmettre.

 

 

Merwan DJANE, enfant prodige, le musicien qui remplit « toutes les cases » !!

 

 

Merwan a passé les premières années de sa vie en Algérie.

 

A l’âge de trois ans, son frère aîné, détecte chez lui, ses aptitudes auditives par la reproduction des sons mélodiques et harmoniques, l’installe au piano, développant ainsi son terrain sensoriel.

 

Force est de reconnaître que Merwan est doté de l’oreille relative et comment une culture peut résonner -m’explique t’il- plus par l’auditif , dans son pays natal, que par la théorie sur le continent.

 

Bien sûr, cette méthode ne répond pas exactement à l’enseignement académique, mais elle a produit sur l’enfant Merwan, un déclic …

 

Merwan lit et pratique la musique de façon innée.

 

MERWAN : SON PARCOURS, SES ACTIVITES … SA VIE … QUOI !

 

RACONTES-MOI ...

 

* mise au piano à 3 ans

 

* apprentissage de la guitare basse en autodidacte vers 15/16 ans

 

* choisi d’en faire son métier à 17 ans -date de son arrivée à Chalon en raison de la guerre civile en Algérie et fermeture du lycée français dans son pays natal-

 

* a fréquenté le lycée de la Colombière à Chalon-sur-Saône

* études au conservatoire de la contrebasse et du piano

* formation musicale solfège

 

* joue dans des orchestres à 18 ans

 

* deux années à Paris pour prendre des cours et rencontrer les musiciens sur le terrain

 

* à 21 ans, remarqué par les professeurs du Conservatoire de Chalon

 

* obtention d’un premier prix en solfège au conservatoire de Macon avec Françoise Rulliat en formation musicale

 

* à 25 ans : diplôme d’état

 

* devient professeur de formation musicale

 

* enseigne en école de musique associative (la Vaillante)

 

* spécialisé en direction d’orchestre à Chalon avec Philippe Cambreling

 

* pendant sa formation, a dirigé plusieurs orchestres de choeur

 

* autour de 30 ans, chef d’orchestre -a développé les deux pôles : chant et musique »

 

* responsable de l’école de musique « La Claire Fontaine » à Fontaine à côté de Chalon (classe sport-musique)

 

* ses multi-activités se développent entre 30 et 40 ans : responsable d’école de musique, chef d’orchestre, responsable d’ateliers vocaux, pédagogiques, intervention au sein de chorales musicales, création de rencontres d’école de musique, contes musicaux pendant 5 ans en partenariat avec des écoles de musique et les conservatoires

 

* à partir de 40 ans, varie les activités : chef de choeur dans différents orchestres, chorales, musicien de concerts …

 

 

ET AUJOURD’HUI, MERWAN … dans ta belle quarantaine, souriante et posée … tu fais quoi ? Dis-je un peu ironiquement à l’homme heureux et calme, face à ce parcours impressionnant ?

 

Et que je pensais abouti !!

 

C’était sans compter sur les possibilités du bel artiste que j’avais face à moi …

 

VOILA !! ses activités se déclinent du solo aux formations musicales … voir à la direction de grandes formations :

 

* en SOLO (jusqu’au quartet) : chanteur pianiste : répertoire « voyage intemporel »

 

* en DUO : avec l’artiste Laëtitia Malin au travers d’un conte musical avec supports visuels et travail sur les symboliques … Spectacle actuel « Le voyage d’Eole », petit souffle de vie

 

* DUO existant : « Swing Jazz Duo » avec Daniel Pasquier (trompette, trombone et chant) et Merwan au piano-chant, en tournées

 

* en TRIO avec « EL GATO FLACO » : trio composé de Jean-Baptiste Schiavone à la Guitage, de Merwan Djane à la basse et Florent Guillamin aux percussions et batterie. « El Gato Flaco Trio » est avant tout une aventure musicale entre trois copains passionnés. Ils décident de créer un groupe dans leque chacun peut exprimer son talent. Le répertoire est inspiré par les sonorités du jazz et de la musique méditérranéenne. Le premier album « Sur » … est d’ailleurs un voyage entre Occident et Orient

 

* en QUARTET à Lyon sur un projet au profit de l’association «CHIENS GUIDE D’AVEUGLES » géré par une maison de retraite « les Ephémères »

 

* développement de multi-activités : responsable école de musique, professeur de musique, chef d’orchestre, responsable d’ateliers vocaux pédagogiques au sein de chorales musicales, rencontre d’écoles de musique (contes musicaux) … pendant plusieurs années en partenariat avec les écoles de musiques et le conservation de Chalon …

 

… ET DES PROJETS … TOUJOURS DES PROJETS ..

 

* reprise de la direction d’orchestre de la chorale«  ESTUDIANTINA » qui fête ses 125 ans

 

* direction de l’Harmonie de Tournus

 

* une composition musicale traduite en conte visio-musical avec plusieurs orchestres réunis (50 à 60 musiciens) qui partiront sur les routes en concert au mois de décembre

 

* performance scénique au travers d’un spectacle d’1h15, avec Laurent Vignat, un écrivain régional bien connu des salons du livre, avec son ouvrage « Particules d’enfance » … pouvoir du boson … histoire écrite en 10 tableaux, découvrant « qu’il » a la particule qui lu donne tous les pouvoirs … ne le rendant pas heureux avec une basse, un micro, plusieurs pédales d’effets au sol … proposé à l’Embarcadaire de Montceau-les-Mines

 

* DUO INFINI : un chanteuse soprano lyrique, Candice IELO accompagnée d’une flûte traversière et Merwan à la basse, duo épuré avec un répertoire improvisé (opéra, opérette, jazz, variété, musique classique) …

 

EN COURS …

 

* * formation d’une chorale d’une cinquantaine de chanteurs (euses) à la Maison des Seniors « les chanteurs autonomes », se réunissant tous les vendredis matins sur le lieu-dit … tendant à chanter seuls … un répertoire de chansons françaises allant des années 40 à nos jours … le chef de choeur n’étant pas bien loin …

 

* direction de la chorale « LA SOURCE » à Saint-Bonnet-de-Joux

 

* coach de la troupe théâtrale « LES CABAZOUS » se produisant le 7 mars prochain à la salle Georges Brassens de St. Rémy

 

* groupe rencontre à vocation itinérante

 

* travaille sur suivi et outils à distance (projet en développement).

 

 

Belle rencontre …

 

Belle personne …

 

Humilité et joie de vivre font bon ménage avec cet artiste exceptionnel … doté d’un bel humour et d’une vision claire sur la vie … qui en font un être humain merveilleux … au service des autres.

 

 

Article : Christiane Chapé

Photos : Christiane Chapé et crédit photos : Laëtitia Malin

 

 

INFOS PRATIQUES :

 

* page Facebook : Merwan Djane

* merwan.djane@gmail.com

* 06 64 35 62 59